flux migratoire vendee

A en croire la presse les derniers chiffres de l'INSEE sont excellents, gain en démographie avec 1.0% d'augmentation par an mettant ainsi la Vendée le 2e plus fort rythme de croissance des départements de France métropole derrière le Tarn-et-Garonne.

Si les tendances démographiques actuelles se confirment au cours des trente prochaines années, le département de la Vendée comptera 840 000 habitants à l'horizon 2040. 

Mais çà c'est la bonne nouvelle, la mauvaise est que La Vendée connaîtrait un vieillissement accéléré de sa population, avec une moyenne d'âge de 46 ans en 2040, contre 41 ans en 2007. En particulier, le nombre de personnes âgées de 60 ans ou plus devrait doubler de 2007 à 2040 pour atteindre 310 000 habitants : les seniors représenteraient alors 36 % de la population vendéenne. 

La Vendée attirerait des populations âgées de plus de 30 ans, dont une part importante de personnes de plus de 60 ans. Rapporté à la population par âge, le nombre de migrations est particulièrement important chez les jeunes retraités. En revanche, le solde migratoire est déficitaire dans la tranche d'âge des 20-24 ans, traduisant notamment l'attrait des jeunes Vendéens pour la capitale régionale afin d'y suivre leurs études supérieures.

Ce qui veut dire, les jeunes actifs partiront quand les jeunes retraités arriveront. Il est encore plus important aujourdh'ui de bien choisir les conseillers départementaux en 2015.

les nouveaux arrivants viendront en partie de la région parisienne, et donc un fort potentiel de sympathisants FN pour la fédération Vendéenne qui devrait enregistre un accroissement assez important des ses adhésions.